Structure en bois représentantant le logo TDS rempli de canettes recyclables

Les actions

Mobiliser et sensibiliser les festivaliers

Parce que Terres du Son n’est pas qu’un festival de musique, nous travaillons à l’année pour sensibiliser nos festivaliers aux problématiques du développement durable et les impliquer directement dans la démarche éco-responsable et solidaire du festival.

Replacer l’économie au cœur du festival

Festival innovant, Terre du Son remet constamment ses choix en question afin d’offrir à ses festivaliers un événement porteur d’idées nouvelles, en accord avec les trois piliers essentiels du développement durable : l’économie, le social et l’environnement.

Des fruits sculptés par des artisans

Favoriser une agriculture bio et responsable

Un événement éco-responsable se doit avant tout de soutenir l’économie et les acteurs de son territoire.

C’est pourquoi en 2018, Terres du Son a pris l’engagement d’introduire dans sa restauration une alimentation bio et produite à 75% à moins de 150 km de son territoire. Une décision qui s’accompagne cette année de l’intégration d’un éco-calculateur « Bon pour le climat » appliqué à l’ensemble de la restauration proposée sur la Prairie, et soumis aux restaurateurs présents sur l’Eco-Village.

Cet éco-calculateur (basé sur les chiffres de l’ADEME) est imaginé par l’association « Bon pour le Climat ». Il permet d’évaluer le poids carbone des plats proposés sur le festival et d’inciter les restaurateurs à ajuster leurs recettes si nécessaire. Un geste simple contribuant à la diminution de l’empreinte carbone de Terres du Son, sensibilisant festivaliers et restaurateurs au poids carbone de leurs assiettes.

Des panneaux solaires

Réduire nos consommations énergétiques

Le choix d’une économie en circuit-court favorise évidemment la réduction des consommations énergétiques du festival et permet à Terres du Son de réduire considérablement son impact carbone.

Ce choix énergétique s’accompagne déjà depuis plusieurs années par la conversion du parc lumineux à 80% de LED, par la réduction de moitié du nombre de groupes électrogènes présents sur le festival et par l’installation de panneaux solaires alimentant l’espace partenaires en électricité.

Cette année, l’eau est au cœur des préoccupations du festival. Afin de réduire le gaspillage d’eau, Terres du Son innove et met à disposition de ses équipes et bénévoles, des fontaines à eau. En incitant chaque membre de l’organisation à venir avec sa propre gourde, l’installation de ces nouveaux dispositifs permettra de réduire de moitié le nombre de bouteilles d’eau distribuées et de diminuer considérablement le volume de déchets plastiques du festival.

La dimension sociale

Des bénévoles procèdent au montage d'une décoration

Encourager la mixité sociale

Accessible au plus grand nombre, Terres du Son met également un point d’honneur à intégrer l’ensemble des publics dans sa construction. Depuis deux ans, la scénographie et la décoration du festival sont réalisées en partenariat avec des établissements médico-sociaux. Dans cette même optique et dans une logique d’économie circulaire, l’ensemble du mobilier des loges du festival provient d’Emmaüs. L’occasion de sensibiliser les artistes présents à notre démarche.

Depuis 2017, les jeunes en formation du CFA BTP de St Pierre des corps sont sollicités pour la construction des bars & kiosques du festival ainsi que pour les installations électriques et de plomberie ; et les étudiants de Tours Fondettes Agrocampus sont s’approprient l’aménagement de l’espace partenaires,

NOUVEAUTE 2019 :  cette année, les jeunes du CFA BTP préparent un nouveau projet. La construction du bar à eau de la Prairie qui permettra à tous les festivaliers d’avoir accès à l’eau gratuitement.

Poursuivant sa logique durable Terres du Son met en place un atelier de fabrication et de réparation pendant le montage du festival. Le bois destiné à la benne est alors trié, stocké et réutilisé pour les prochaines éditions. Le système de tri et de gestion des déchets réalisé en partenariat avec Tri 37, entreprise locale d’insertion.

Colonne vibrante

Faciliter l’accès pour tous

Soucieux de proposer un festival accessible au plus grand nombre, chaque année, Terres du Son veille à développer « l’accès pour tous ».

Aménagement du site avec des bandes roulantes facilitant le déplacement des personnes à mobilité réduite, installation de plateformes surélevées, fabrication d’une colonne vibrante à destination des personnes sourdes et malentendantes avec TEKIN (startup locale), impression de programmes en braille en libre consultation au point « Accès pour tous » du festival, recharge de fauteuils roulants, programmation chansignée… les dispositifs mis en place par le festival croissent d’année en année. L’an dernier le festival faisait l’acquisition de 11 Subpac – sacs à dos vibrants amplifiant les infrabasses – et les mettait à disposition des personnes sourdes et malentendantes.

Cette année, le festival se dote de nouveaux espaces de détente et de recharge pour fauteuils roulants. Plus spacieux, et plus proches des grandes scènes.

Des bénévoles au stand prévention

Accompagner les festivaliers

La dimension sociale du festival se mesure aussi à ses actions de sensibilisation.

Afin d’alerter ses festivaliers sur les conduites à risques, Terres du Son a fait le choix de mettre en place une équipe bénévole dédiée et formée.

La dimension environnementale

Zone de tri sur le festival

Limiter et trier nos déchets

L’environnement n’a jamais été aussi actuel que ces dernières années. Au cœur de toutes les priorités, Terres du Son en a fait depuis longtemps un enjeu majeur de son existence.

Les campings de festival sont souvent sources d’une importante production de déchets. C’est pourquoi des déchetteries éphémères et des tables de tri sont installées chaque année sur le camping de Terres du Son. Les tables de tri, également gérées par Tri 37, permettent d’effectuer un tri efficace et en direct, complémentaire à celui réalisé en amont via les poubelles sélectives installées sur le festival.

Brigades vertes ! Des bénavoles en action !

Sensibiliser les festivaliers

Le domaine de Candé est un site naturel sensible et exceptionnel qui mérite d’être traité avec soin.

Pour que Terres du Son ne laisse aucune trace de son passage, une Brigade Verte parcourt le festival sacs poubelles et cendriers de poche dans une main, pistolet à eau de l’autre. Cette équipe dédiée est là pour informer et sensibiliser les festivaliers sur les bons gestes de tri… et gare aux mauvais élèves qui risqueraient de finir arrosés !

Pour ramasser tous ces sacs poubelles bien remplis par les festivaliers, le cheval de Terres du Son, emblème incontournable du festival parcourt lui aussi le domaine de Candé, accompagné d’une équipe de bénévoles de la Brigade Verte. Ensemble ils collectent les poubelles du festival. Un moyen de locomotion vert et sans impact carbone, bien plus respectueux de l’environnement qu’un camion.

NOUVEAUTE 2019 : Cette année, Terres du Son crée un accueil « Développement Durable ». Dans ce nouvel espace seront retracées l’ensemble des actions mises en place par Terres du Son pendant le festival et tout au long de l’année avec l’ensemble de ses partenaires. Pensé comme une sorte de centre névralgique, ce nouveau lieu représentera également l’ensemble des associations présentes sur l’éco-village associatif, toutes actrices du développement durable.

L'entrée des toilettes sèches devant les grandes scènes

Réduire notre consommation d’eau

L’année dernière, l’utilisation des toilettes sèches a permis au festival de réduire de 816m³ le volume d’eau utilisé pendant les trois jours de Terres du Son, soit l’équivalent de 2,5 piscines de 25 m !

Cette année, le festival essaiera d’aller encore plus loin en installant 86 toilettes sèches dont 5 dédiées aux personnes à mobilité réduite.

L’installation de fontaines à eau pour les équipes et bénévoles permettra de réduire encore davantage le gaspillage d’eau en réduisant de moitié le nombre de bouteilles d’eau consommées, limitant par conséquent le nombre de bouteilles entamées et non terminées.