La gazette Live de Midi Minuit par Terres du son 2021

Oenologie, une nouvelle approche du vin

Passion, simplicité et partage. Trois mots qui résument bien la conférence dégustation “Oenologie, une nouvelle approche du vin”, donnée par le vigneron Emile Coddens, dimanche 11 juillet, à Terres du Son.

 

Sous un beau soleil estival, l’espace citoyen de l’éco-village Terres du Son a été investi par un public nombreux, venu rencontrer le jeune vigneron lors de cette dégustation commentée et animée des vins du domaine Plou&Fils.

Un nouveau concept d’événement à Terres du Son

Présenté par l’Agence Tours X (organisatrice de TEDx Tours), ce nouveau format de conférence dégustation a attiré un public curieux et nombreux, ravi de venir découvrir et déguster les vins du Domaine Plou&Fils.
Aux commandes de ce moment convivial, un jeune homme passionné de 23 ans, Emile Coddens, Second de Chai sur l’exploitation familiale.

Emile a proposé, durant une heure, de goûter les différents vins produits sur le domaine Plou&Fils.
A chaque vin dégusté, Emile a présenté ses caractéristiques, son histoire et la façon dont il est produit par les vignerons du domaine. Avec décontraction et humour, il a parlé de son parcours et de sa vision de l’oenologie.

Mais qui est ce jeune homme passionné, qui souhaite vulgariser l’univers du vin auprès des jeunes ?

La passion du vin et l’envie de partager

Emile n’a pas grandi dans l’univers viticole, ses parents ne travaillant pas dans ce secteur. Lui qui se rêvait, plus jeune, acteur (mais confesse ne pas être très bon), se découvre une passion pour le vin lors d’un stage de 3eme. Après un bac pro vigneron et un BTS écourté (les maths, c’est pas son truc), il décide d’intégrer le monde du travail.

Depuis trois ans, il a intégré l’exploitation viticole  de ses oncles, le domaine Plou&Fils, situé à Chargé, près d’Amboise.  Sur les rives de Loire, 23 générations de vignerons, de père en fils s’y succèdent depuis 1508. Aujourd’hui, le vignoble s’étend sur 110 hectares. 6 cépages y sont cultivés : le gamay, le sauvignon, le cabernet franc, le chardonnay, le côt et le chenin. En tant que second de Chai, Emile aide son oncle, le maître de Chai, de l’arrivée du raisin à la mise en bouteille.

Lorsqu’il a débuté les visites – dégustation du domaine auprès de visiteurs venant du monde entier, il s’est rendu compte qu’il était plutôt doué pour vulgariser l’univers du vin et partager sa passion. Il aime notamment le challenge d’arriver à capter l’attention d’un groupe d’américains de 18 ans “débarquant du bus, à 10h du matin, chewing gum et écouteurs sur les oreilles”.

Le vigneron, star de TiKTok

Lorsque la crise sanitaire arrête brutalement cette partie de l’activité, Emile décide de changer de médium. Créé en septembre 2020, son compte TiKTok “le.vigneron” est suivi aujourd’hui par 380 000 abonnés et ses vidéos comptabilisent plus de 6 millions de vues. Il souhaite y montrer à une communauté plus jeune son métier de vigneron et démystifier le produit, trop souvent considéré comme luxueux. “Le vin ça ne se boit pas qu’en costume, près du cheminée”.
Pour nous aider à nous y retrouver, Emile partage, via de courtes vidéos, son quotidien de vigneron, explique des termes techniques tels que les larmes ou la part des anges toujours avec humour, décontraction et avec sa doudoune sans manches.

Désacraliser le monde du vin

Emile souhaite que chacun prenne plaisir à déguster un vin, sans avoir honte de ne pas connaître les cépages ou de ne pas reconnaître ce goût de poire ou de mûre. Il veut montrer que le vin est accessible à tous. Chacun doit avoir le droit d’exprimer son avis personnel sur un vin.

Même s’il est devenu une star des réseaux sociaux, Emile n’en oublie pas son objectif principal : faire du vin de qualité.

Un guide en préparation

Emile travaille actuellement sur un guide pratique du vin, dans le même esprit de simplicité que ces vidéos : un guide qu’on emporte partout, au supermarché comme en balade dans les régions viticoles. Le guide sortira courant septembre, aux éditions Les Equateurs.

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Conseils d’Emile :

*Ne pas trop se fier aux millésimes, d’un domaine à l’autre, la qualité de la récolte peut être très différente.

“Le vin ça se partage !”

“Une belle énergie »

« drôle, passionné »

« qui ne se prend pas la tête”

“On a l’impression que c’est accessible à tous” 

“Il est super ce petit gars”

Anne et Jérôme, deux festivaliers