La gazette Live de Midi Minuit par Terres du son 2021

Les trois trésors de Gyraf

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Gyraf

Retour sur un voyage musical intemporel par deux bénévoles :

LE POINT DE VUE D’APOLLINE

Un homme Gyraf ? Oui, un homme au pelage jaune tacheté, une apparence qui renvoie à la chaleur de la savane malgré ce temps grisé de Touraine. Des transats et tabourets en carton éco-responsable face à la scène, de nombreuses familles venues pour assister à ce spectacle qui nous emporte dans un voyage coloré et vivant pour nos petits.

Cette girafe moderne nous touche adultes et bambins en nous rappelant le Peter Pan que nous sommes tous. Cette folie et imagination de paillettes, la gaieté et la naïveté de l’enfance que nous devons conserver, il nous le rappelle bien au travers d’un voyage en Asie avec l’esprit du DAOU.

Il nous projette en Afrique et implique des enfants à animer son théâtre. La terre tourne autour du soleil, le soleil nous illumine, c’est la fusion amoureuse. Se suit la lune qui tourne autour de la terre, elle nous offre la clarté de la nuit.

Après le silence de l’Asie, la clé pour arriver en Afrique est l’immobilité. Il se couche comme chaque nuit, le crépuscule pointe le bout de son nez, la clarté de la nuit nous apparaît, il se lève à l’heure bleue pour nous transmettre l’énergie par un simple rayonnement. Et les aimants se tournent autour sous le cycle lunaire.

Direction l’Australie au côté du premier aborigène. L’histoire de cet homme qui cherchait un moyen de se chauffer, il trouva le feu. Il s’affaire à s’occuper de son feu, sa flamme, celle qui l’illumine pour nourrir son amour divin. Un jour, cette flamme devient morne, il part en forêt pour trouver du bois et se retrouve face à un eucalyptus qui nous hypnotise sous le son Didjeridoo.

Une balade culturelle et sensorielle au travers de rythmiques spectaculaires. L’artiste nous partage un art vivant qu’il a cultivé par ses voyages, une performance nourrissante!

LE POINT DE VUE DE MELTEM

Ce samedi matin pas de pluie à Terres du son, si ce n’est celle des rires des familles rassemblées dans l’éco-village. Gyraf, homme girafe et orchestre, a chassé le ciel gris en nous faisant voyager à travers des arc-en-ciel.

Au programme, traversée d’un désert intemporel et poétique en passant par l’Asie, l’Afrique et l’Océanie. Les spectateur.ice.s installé.e.s dans des transats, sur des cartons ou des couvertures sont devenus des lutins aidant le mage lors de sa quête. Pour ce « voya’joueur » nomade une chose en particulier est importante : rester en mouvement et vivre de sa passion, la musique. Pendant ce voyage initiatique on rencontre l’esprit du Daou en Asie, Adou en Afrique, Doua l’aborigène mais aussi toute sorte d’instruments que l’intervenant prend plaisir à présenter : grosse caisse et charleston, guimbarde, cloches du tibet, kora, kas-kas, tama, lamélophone, cajon, tambourin, didjeridoo…

De belles histoires et contes sont murmurés, chantés, scandés avec l’aide du public. Gyraf met en valeur le spectacle vivant et interactif en faisant participer les lutins lors de chorégraphies, d’ovations et d’incantations.

C’est le retour d’un artiste poétique aux airs magiques et hilarants après de longs mois passés sans concerts. Les regards émerveillés et les sourires sont au rendez-vous. Gyraf y prend plaisir, ça se sent et c’est partagé !