Reprendre le pouvoir par l’assiette

L’alimentation est au cœur des questionnements actuels. Comment nous nourrissons-nous ? Comment vivent les agriculteurs ? Qu’avons-nous dans nos assiettes ?

Pour imaginer un futur de l’alimentation plus durable, de nouveaux modèles sont sortis de terre et notamment les circuits-courts. Le principe est simple, limiter les intermédiaires. Tout le monde est gagnant. Le producteur valorise ainsi sa marchandise et peut mettre en avant la qualité de ses produits, son mode de culture ou d’élevage et évidemment gagner de l’argent. Le consommateur, veut savoir exactement ce qu’il va mettre dans son assiette, sans parler de la qualité et des prix. Et si on parle d’environnement, manger local c’est éviter aux productions alternatives d’avoir un bilan carbone trop lourd.

Se nourrir aujourd’hui est devenu un geste politique.
Le consommateur a un immense pouvoir : de son mode de consommation peut dépendre un modèle économique. Ce sont des actions qui ont du sens et pourraient remettre l’agriculteur au cœur de notre société, comme les aliments sont au cœur de nos assiettes et de notre quotidien.

samuel degasne

Samuel Degasne – Animateur

 

Journaliste depuis plus de 15 ans et auteur d’une conférence TEDx en 2019, Samuel Degasne a travaillé avec Rue89, M6, LesInrocks.com et co-écrit plusieurs livres. Aujourd’hui, il collabore avec Rolling Stone magazine, le festival des Vieilles Charrues, Rock en Seine… et consacre une partie de son temps à sa chaîne YouTube – Une chanson, l’addition ! – qui raconte, chaque semaine et depuis 2018, l’histoire des plus grands standards du rock.

victor brun

Victor Brun – Intervenant

 

Fondateur du restaurant et boutique de produits locaux Chez Victor, Victor Brun a pris l’initiative de créer son propre commerce de proximité en accord avec ses valeurs. Situé dans le 14ème arrondissement de Paris, dans le quartier de Pernety, Chez Victor a pour but de mettre en avant le savoir-faire de la région. L’engagement est simple, vous proposer des aliments de qualité issus de l’agriculture de proximité à moins de 100 kilomètres du point de vente.

juliette krier

Juliette Mallet-Krier – Intervenante

 

Amoureuse de la nature depuis toujours, l’idée de La Cabane à Plantes est née petit à petit.

Petite-fille d’agriculteur et fille d’une maman jardinière, Juliette a grandi en Touraine et a été élevée au milieu de la nature. Très vite, elle a cultivé son propre potager et s’est éprise d’une passion pour la cuisine. Après des expériences professionnelles dans le spectacle, l’événementiel et le tourisme entre Paris, Tours et Loches, elle s’est progressivement intéressée au monde agricole et à l’alimentation.

 

Juliette et son mari ont d’abord décidé de se tourner vers un mode de vie plus alternatif, et l’envie de vivre des plantes est née ! Elle a alors suivi deux formations, la première avec l’ADEAR 37 pour mettre en place l’idée de son projet et enfin une formation à la MFR de Chauvigny avec le botaniste Jean-Pierre Scherer « production et transformation des plantes aromatiques et médicinales ».  En mars 2017 “LA CABANE À PLANTES” à vue le jour.

gaetan berthelot

Gaëtan Berthelot – Intervenant

Gaëtan acquière de l’expérience dans les restaurant de la cote vendéen, les bistrots parisiens et même les cuisines de cinéma.

De 2015 à 2017, il prend le poste de chef de cuisine dans un petit bistro delà rue  des Martyrs à Paris et décide d’être attentif au choix de ces produits, il recherche la qualité et le gout  mais aussi à réduire son impact sur l’environnement  notamment en ne travaillant que des fruit et légumes de saison ou en sélectionnant des espèces de poissons qui ne font pas l’objet d’une surpêche.

C’est en tant que chef du traiteur bio « Ressources » dans le 6ème arrondissement de Paris que Gaëtan Berthelot trouve enfin un établissement en accord avec ses convictions.

Après avoir travaillé dans plusieurs restaurants où le gaspillage alimentaire et la cuisine de produits industriels étaient de mise, Gaëtan peut désormais donner libre cours à ses valeurs et convictions et mêler restauration et développement durable.

Avec Emmanuelle Riboud, ils proposent des repas équilibrés, travaillent avec 100% de produits bio et s’attachent à respecter la saisonnalité et la localité afin d’être cohérent avec leur ambition : offrir une alimentation la plus saine et la moins impactante possible sur l’environnement.

Et pour aller jusqu’au bout de leur démarche, ils cherchent à instaurer une solidarité entre producteurs de fruits et légumes en collaborant notamment avec Bio Loire Océan.

Ils veulent aussi ainsi développer la vente de ces produits à maturité et faire découvrir à leur clientèle leurs meilleures saveurs. Ils conditionnent leurs plats dans des bentos biodégradables, compostables et réutilisables, fabriqués à partir de carton et de cellulose de bois

jean-luc fessard

Jean-Luc Fessard – Intervenant

 

 

Initiateur et animateur de l’Association Bon pour le Climat, Jean-Luc Fessard est également journaliste spécialisé dans l’environnement. Avec l’association Bon pour le Climat, il met en avant le fait que le meilleur moyen de réduire notre impact environnemental se trouve d’abord dans notre assiette. Dans ce but l’association mobilise les chefs de cuisine des restaurants hôtels et traiteurs pour qu’ils proposent des plats « bas carbone » : de Saison, d’origine Locale et qui privilégient le Végétal. L’association est également présente au Maroc. Jean-Luc Fessard est avec Yves Leers co-auteur du livre Ça chauffe dans nos assiettes, lauréat 2017 du Prix du livre Environnement 2017 de la Fondation Veolia.